Inauguration du monument aux mort

Cérémonie du 11 novembre

Le dimanche 07 novembre, le village d’Airoux a inauguré son nouveau monument aux mort et procédé au devoir de mémoire qu’est la commémoration de l’Armistice du 11 novembre 1918.

Nous tenons tout d’abord à remercier les personnes qui ont répondu favorablement à notre invitation, dont:

  • Mme Claudie FAUCON MEJEAN, Conseillère Régionale
  • Mme Mireille ROBERT, Députée de l’Aude
  • M. Sébastien PLA, Sénateur de l’Aude
  • Mme Eliane BRUNEL et M. Patrick MAUGARD, Conseillers Départementaux
  • M. Jean-Emmanuel PROST, Directeur du service départemental de l’Aude – Office national des anciens combattants et victimes de guerre
  • M. Laurentino de JESUS SALGUEIRO, Président du Comité de Castelnaudary du Souvenir Français
  • M. Jean-Louis BEZIAT, Délégué Général du Souvenir Français
  • Les Commandants de Gendarmerie de Castelnaudary et Carcassonne
  • Les Sapeur-pompiers de Castelnaudary
  • Le piquet d’honneur du 4ème Régiment Étranger de Castelnaudary sous le commandement du Lieutenant SHAAP
  • La fanfare Les Sans-souci de Castelnaudary
  • M. Michel DAUZAT, Président du Centre Lauragais d’Études Scientifiques de Castelnaudary
  • Mme Suzanne PEDUSSAUD, autrice de “Les monuments aux morts, patrimoine sculpté du Lauragais audois”

Le déplacement du monument intervient dans un plan de réaménagement du cœur de village, pour le “rendre aux habitants“.

Après avoir remercié les différentes personnalités présentes, Cédric a lu un extrait du journal de l’institutrice d’Airoux écrit le jour de la mobilisation de 1914. Il a été suivi par Mme PEDUSSAUD qui a fait un court mais intéressant exposé sur le monument atypique d’Airoux, qui a précédé l’inauguration elle-même.

La cérémonie de commémoration s’est ensuite déroulée, avec le dépôt de gerbes, l’allumage des bougies du souvenir par les enfants d’Airoux, une minute de silence et la Marseillaise jouée par les Sans-souci et chantée par l’assistance.

Un vin d’honneur dans la salle des fêtes a clôturé cette matinée ensoleillée.

Merci à La Dépêche d’avoir aussi été présente pour couvrir cet événement.

Laisser un commentaire